On profite d’un spot wifi à l’aéroport de Vegas pour vous conter la suite du voyage !

Le 14 juillet, on a pris la route du Parc National de Yosemite, à 4h de San Francisco. Qui dit Parc National dit re-paiement pour l’entrée (et bam, 25$).  Comparé à Yellowstone, le parc est beaucoup plus sauvage et Manu a décidé que, oui, cette fois ci, c’est sûr, il ne sortirait pas du parc sans avoir vu un ours. Bon. Comme dirait l’autre, tout vient à point à qui sait attendre. On verra bien. Pour ma part, j’ai décidé d’éviter tous les trucs qui ressemblent de près ou de loin à  une bombe anti-ours.

On a prévu une journée et demi pour visiter le parc.

[wpgmappity id= »4″]

Le jeudi après-midi, on en profite pour se ballader dans la vallée de Yosemite. C’est bien vert tout ça et il y a plein de falaises. Ca nous rappelle un peu Yellowstone mais sans les geysers ! On prend un trail à travers la forêt et on aperçoit le bas des chutes. Elles sont impressionnantes : deux chutes, l’une au-dessus de l’autre, de plusieurs mètres. On est trempé ! On part ensuite à la recherche de notre motel pour la nuit. Il y a une ville juste à l’entrée du parc. Le moins cher qu’on ait trouvé est une petite caravane dans un camping. Ca change du motel ou du la chambre d’hôte ! Une caravane toute vieillotte mais toute mimi…

Le vendredi, on est reparti à la conquête du parc. Le matin, on s’est fait une petite marche jusqu’au Lac Mirroir. C’est juste magnifique de voir se refléter les falaises dans le lac (d’où son nom héhé !)

On est ensuite monté jusqu’à Glacier Point, pour avoir une vue imprenable sur le parc.

Mais euh, ce sont les arbres qui sont grands ou les chutes ? Les 2 mon capitaine !

Au bas des chutes
Dans MA caravane !
Picnic depuis Glacier Point
Vue depuis Glacier Point
Glacier Point – Vue sur le Half Dome
Vue depuis Glacier Point

Mirror Lake
Agrandissez la photo, ça vaut le détour !
Blue Bird
Vallée de Ysoemite – El captain

On a vu plein de petits animaux, des bambis mais pas d’ours. Manu deçu mais Manu pas perdre espoir !

Nous voilà repartis, direction Los Angeles, nous, la voiture, la clim dans les cheveux, un sourire jusqu’aux oreilles. Hollywood, on arrive !