K&M hit the road 66

Nous revoilà dans la K&M Mobile à la découverte de nouveaux horizons. Des souvenirs déjà plein la tête et la liberté devant nous. On ne connaît pas notre prochaine destination, on se décide dans la voiture. On vous avait parler d’un mec à Los Angeles qui a fait 26 fois la route 66. Il nous a vendu un bouquin formidable (parce que nous forcément, on partait sans carte, sans guide, sans rien du tout). Ba oui, parce qu’il nous a appris un truc qu’on avait pas pris en considération : le GPS ne connaît pas la route 66. Nan nan nan, on ne rigole pas. En fait, même les cartes routières américaines ne connaissent pas cette route (!!!). Vous oubliez que les américains et l’Histoire ça fait 2. Heureusement qu’on a rencontré ce gars et son bouquin, il nous a donné plein de conseils et surtout les trucs à ne pas rater.

[travelmap-map height=400]

On suit donc cette carte tant bien que mal. Pourquoi ? Car parfois, un panneau nous aide à trouver notre route :

Et d’autres fois, comment dire, c’est beaucoup plus compliqué. La route a tout simplement disparu sur certain tronçon. Donc on ne fait que chercher la route, la trouver, la suivre, la reperdre et la retrouver plus loin. Mais on peut vous dire que, quand on la trouve, on n’est pas déçu du résultat. Et on dit d’ailleurs un grand merci à ceux qui entretienne le mythe de la route 66 !


On tombe sur des petites perles comme cette station essence d’époque…


Notre gentil guide nous a indiqué une ville à ne pas rater : Oatman, Arizona, une des premières villes de la ruée vers l’Or au début du siècle. La ville est perdue dans le désert, un peu après le désert de Mojave. Le climat est vraiment aride. Pas d’arbre, pas de plante, que de la caillasse. On retrouve la mine (pleine d’or ?) laissée presque en l’état (les carrioles ont rouillé sur place !), les bâtiments de la ville sont restés tels quels. Les gens qui vivent là vendent leurs objets faits mains et vivent dans des caravanes en dehors de la “ville” (elle ne fait qu’une seule rue !)… Les ânes vivent en liberté dans la rue et se baladent avec nous… On se croirait presque revenu à l’époque !



Quand on arrive à être sur la bonne route, on tombe sur plein de petites boutiques qui profitent du succès de la route 66. Mais pas n’importe quelles boutiques : certaines sont là depuis plus de 50 ans, proposent vraiment des trucs uniques et sont de vrais musées ! Des recettes de burgers, de milkshakes revisités et un accueil clients, complètement unique, suivant ce que vous commandez ! Pour les intéressés : Delgadillo’s Snow Cap Drive-In à Seligman, Arizona.




Après un milkshake maison à se rouler par terre, on reprend la route. On assiste à des couchers de soleil tous les uns plus beaux que les autres. Le seul hic, c’est que comme on roule vers l’est, le soleil se couche dans notre dos…

Manu aux commandes et moi sur l’itinéraire, voilà notre bureau ! Et, au fait, on dort où ce soir ?

8 réflexions sur “K&M hit the road 66

  1. Ooooh oui! Hit the road, Jack 🙂 La légendaire Route 66! On pourra tout oublier dans le monde (même New York 😉 mais pas la Route 66, plus depuis le film Cars en tout cas 😉 Quelle merveille, jamais désert n’a été aussi fascinant, voyez pas vous même, on désirerait y passer l’été et l’hiver, moi j’adore! mais peut être que c’est parce que je suis un garçon 🙂 Qui sait…

  2. On dirait une ville de Western quoi ! j’adore la station essence ! mais elle fait un peu film d’horreur quand même… (la colline a des yeux ?!)

  3. “une des premières villes de la ruée vers l’Or au début du siècle” …. dernier je suppose ? lol

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.