Et si on allait à la plage ?
Hein, la plage…à New York ?
Et oui, ça existe !
Après quelques renseignements pris sur le net, ça donne vraiment envie d’y aller : grandes plages de sable, petit parc d’attractions un peu old school mais bourré de charme à la façon des américains, planches en bois façon Deauville, glaces, pop-corn et épis de maïs le tout accessible en moins d’une heure du coeur de Manhattan en métro (aller à la plage en métro ! quand on y pense ! pfiou !)
Il ne fallait pas nous en dire davantage ! Un beau temps, des tongs, des lunettes de soleil et hop, direction Coney Island !
Mes parents ont d’ailleurs profité de cette découverte.

Vraiment pas mal ce petit coin. On était bien décidé à revenir lorsque il fait trop chaud à Manhattan et que l’air est irrespirable. Seul hic, baignade interdite ! C’est ballot pour une plage ! (bon on ne peux pas tout avoir non plus !)

Nous revoilà 3 semaines plus tard avec Georges, en vacances pour quelques jours à la maison. « Tu vas voir Georges, c’est trop bien, la plage, le parc d’attraction so US, les épis de maïs, les glaces… ». 15 stops de métro plus tard, on découvre avec surprise le monde rien qu’à la station de métro (pour vous donner une idée, imaginez la station de métro « Villepinte, parc des expositions »  ou « St Denis » un soir de match…noire de monde). On était les uns sur les autres ! « T’inquiète Georges, dehors, c’est pas comme ça,…la plage, le soleil, le sable, la mer…tu vas voir, c’est trop bien ! » sauf qu’entre le dedans et le dehors, on n’a pas vu la différence ! Coney Island était devenu l’endroit où tous les américains d’Amériques s’étaient donnés RDV pour passer leur lundi férié (Memorial Day – 31 mai). On ne voyait plus l’horizon, on ne voyait plus les planches en bois façon Deauville, on ne voyait plus le sable, on n’avait même du mal à apercevoir la mer ! Juste des milliers de gens à perte de vue ET des déchets tous les 20 cm. L’endroit était méconnaissable. On a même eu le droit à un sauvetage en hélico, on se serait cru dans Alerte à Malibu !

Tout ça pour dire, oui Coney Island, c’est bien mais uniquement quand il n’y a que nous !

Et au final, Georges a quand même eu le droit à son épis de maïs ! 😉