Le premier lundi de septembre est férié pour célébrer la fête du travail. Soit dit en passant, je trouve que c’est un excellent moyen de commencer la rentrée…par un jour férié ! Parfait aussi pour partir en week end car les “holiday” sont toujours accolés à un week end (je pris toujours pour qu’un super politicien copie cette idée supraméga top en France pour notre retour ! Il paraît que l’espoir fait vivre…). Qu’est ce que je disais ? Ah oui ! Jour férié = long week end = visite de contrées lointaines !

Direction Boston ! Euh mais c’est où Boston ? A 400 km de New York soit 4h de route. On a choisi d’y aller en bus pour limiter les frais. Résultat : 80$ A/R pour 2 personnes (sur BoltBus, départ de PennStation, NY, arrivée à South Station à BO). Pour les 2 nuits, on a réservé chez des Cambridgiens une chambre pour 2 nuits sur Airbnb.

Voili, voilou, y’a plus qu’à comme on dit !

Départ samedi midi. Aller on se motive, 4h de route. Pour l’occasion, j’ai remixé et chantonné la chanson de Scott Mckenzie “If you’re going to Massachusetts, you should wear some flowers in your hair, if you’re going to Massachusetts, you’re gonna meet some gentle people there “. Ne me demandez pas pourquoi, ça m’est venu comme ça et j’ai chanté ça tout le long du voyage (aller ET retour bien sûr), Manu a dit qu’il préférait de loin l’original… Passons.

On en profite pour grignoter dans le bus, ça nous fait déjà passer une demie heure, et on goûte des hot dogs dans du pain brioché. Une digestion, une sieste, la moitié de Twilight 3 entamé et 5 parties de Piou-Piou Land plus tard, nous voilà enfin arrivés. Il fait beau mais un peu frais (mais c’est pas grave, on est content d’avoir quitté la grosse chaleur de NY !) et à vrai dire, on avait peur que le temps ne soit pas terrible à cause du cyclone Earl qui passait au large des côtes. On découvre le métro Bostonien (tout propre et qui pue pas, ba ça nous change dis donc !) et on arrive 10 min plus tard à Cambridge.

Le temps de poser nos bagages, découvrir nos hôtes et nous voilà partis à la conquête de Cambridge. Super petit centre ville avec des maisons vraiment typiques. On s’invite sur le campus de Harvard, d’ailleurs on se croirait un peu comme dans les films puisque c’était le week end de la rentrée et les soirées battaient leur plein (on a bien failli s’inviter hihi).

Le lendemain direction Boston. On découvre la ville et plus particulièrement le centre historique. On suit le parcours du Freedom Trail, promenade qui s’étend sur 7 km et qui retrace les monuments et l’histoire de la ville.

Plusieurs endroits à ne pas louper : site du massacre de Boston, Boston Common, Old State House, Faneuil Hall, Quincy Market, la première école publique, le quartier des vieilles maisons de la ville, la maison de Paul Revere, Granary Burying Ground…
Tout du long de cette promonade, les ruelles pavées et les monuments côtoient les gratte ciel modernes. Par moment, on avait vraiment l’impression de se croire en Angleterre.

Le lundi, direction Salem et ses histoires de sorcières. Après une petite balade en bateau d’une heure environ, nous voilà arrivés dans la célèbre ville de Salem. En arrivant, on est tout de suite mis dans l’ambiance…

Plusieurs musées sont à l’effigie de la ville, on a choisi d’en faire 2 : le Salem Witch Museum et le Witch Dungeon Museum (qui remet en scène le procès des sorcières). La ville est petite, donc facile de la faire à pieds en long, en large et en travers.

Retour à Boston puis à New York de la même façon qu’on est arrivés : en bus et en musique !

“If you’re going to Massachusetts, you should wear some flowers in your hair, if you’re going to Massachusetts, you’re gonna meet some gentle people there…”

Donc, voilà, pour conclure, notre petit week end à Boston, c’était comme ça :