Oui oui, la faune et la flore new-yorkaise !  Oui, oui, je vous jure, ça existe ici !

La flore est plutôt agréable avec les nombreux parcs de la ville. De ce côté là, aucun soucis, je dirai même qu’on en a jamais assez et qu’on en redemande toujours ! On est les premiers à profiter du beau temps dans Central Park ou d’un pique-nique dans Bryant Park le midi pour déjeuner. Et la faune dans la flore, ça nous dérange pas…euh je veux dire, les bêtes dans la nature, ça ne nous dérange pas (d’ailleurs on adore les écureuils new yorkais qu’il faut vraiment qu’on arrête de prendre en photo, ça fait trop touriste !)

Par contre, la faune sans la flore, c’est un autre sujet, je veux dire les bêtes dans un appart, c’est tout autre chose ! Tout le monde sait que la ville est infestée de cafards. On ne se sentait pas trop concerné. “Bah, l’appart a été refait à neuf, pas de soucis de s’en faire ! Et c’est propre chez nous !” Mais qui a dit que c’était propre et sans cafard chez nos voisins ??? Hein ??? Tous les dimanches, un monsieur sonne à la porte : “vous avez besoin d’un exterminateur ?” Quoi, nous ? Non, bien sûr que non ! Quoique…Ca fait le 3ème cafard qu’on croise en 3 mois. Aie. Ca commence à nous faire fliper tout ça… surtout après les recherches qu’on a fait sur le sujet :
– même un appartement propre peut abriter des cafards,
– un cafard peut pondre jusqu’à 40 oeufs (Aaaaaahhhhhh !!!)
– ils survivent à tout et sont plus résistants que l’homme (donc presque aucun espoir de gagner la bataille !)
– ils se cachent dans les faux planchers des cuisines (autrement dit, impossible d’y accéder à moins de démonter sa cuisine !)
– ils peuvent vivre sans tête !!! (on se croirait dans un film d’horreur !)
– les cafards peuvent rester un mois sans manger ni boire, et retenir leur respiration pendant 45 minutes sous l’eau !
–  si vos voisins en ont, vous en avez aussi ! ils passent par les canalisations, sous les portes, bref, ils sont partout !

L’autre jour, je vois sur un forum que New york est infesté de bedbugs, des punaises de lit. Ni une, ni deux, je réponds sur le forum que : “no panic, on en a jamais entendu parler ici !”. Le soir même, j’allume la télé et je tombe sur un reportage spécial sur les bedbugs qui prennent d’assaut les lits et les canapés des particuliers et des hôtels de la ville. Aie. Je m’assois, dépitée, sur le canapé et je me relève aussitôt pour contrôler s’il n’y en a pas aussi chez nous. Non. Ouf. Nous voilà rassurés.

Donc pas rassurant du tout tout ça. Mais en même temps, relativisons, il n’y a pas non plus péril en la demeure pour l’instant !  Mais ce n’est pas fini…

Hier soir, petit passage dans la salle de bain avant d’aller se coucher et Manu tombe nez à nez avec une souris !!! Je vous raconte pas le cri de surprise que j’ai entendu avant d’entendre Manu faire des claquettes ! Cela dit, si ça avait été moi, j’aurais cassé mes cordes vocales et je serais montée sur le lavabo (je suis toujours pieds nus, alors, j’ai pris la résolution depuis hier soir d’avoir toujours aux pieds mes Converses ou mes bottes de pluies (roo, ça me fait penser qu’il faut que je vous parle de mes bottes de pluies d’ailleurs !) même quand je suis en pyjama comme ça je suis parée à toute éventualité maintenant !)

Elle a fini morte dans les toilettes, assomée (pour pas dire écrasée) par la poubelle de la salle de bain…Et nous, on est allé se coucher avec plein d’interrogations : si on en a trouvé une, c’est qu’il y en a plusieurs non ? Par où est-elle entrée ?  Et si on déménagait ? Mais c’est comme ça dans tout New York !!! Misère de misère !

Moi qui était plutôt contente de ne pas avoir croisé une araignée en 8 mois ! Je crois que je commence à les regretter !

Une photo du crime (avec le seul coton tige qu’il y avait dans la poubelle !)