_MG_5543

La suite du road trip ! Grand Canyon et Sedona

Presque 3 mois après le dernier article, nous revoilà ! C’est vrai qu’on a un p’tit peu traîner les pieds sur ce coup là : la reprise du travail, Noël, le temps de s’acclimater à 2012 tout ça tout ça…toutes les excuses étaient bonnes ! D’ailleurs, c’est encore l’occasion (ba oui, les voeux c’est tout le mois de janvier non ? il est encore temps !) de vous souhaiter une belle et merveilleuse année 2012, pleine de surprises, de joies, de découvertes et de moments inoubliables !!!

Pour nous, la résolution de cette année est tardive mais ferme : vous raconter la suite de nos aventures aux pays des burgers !

En route mauvaise troupe !

Nous vous avions laissé au beau milieu de nulle part dans un village (Oatman) complètement paumé situé entre le Nevada, l’Arizona et la Califonie (point 12 sur la carte !). Nous avons donc repris notre route, direction Le Grand Canyon. 300 km nous sépare de la prochaine destination. Sur la route, les paysages sont déserts mais magnifiques. On a l’impression d’être seuls au monde.

Au fil des kilomètres, le paysage change et on arrive au Grand Canyon. Notre principal souci a été de savoir où aller exactement car comme son nom l’indique, le canyon est immense et on ne savait pas par quel bout le prendre : une route au nord, une route au sud. On arrive par le Sud. On suit la route mais on ne voit rien. On continue de s’approcher et on ne voit toujours rien. Juste la route et des arbres. Pourtant, la carte l’indique, c’est là, c’est juste là. Et il faut vraiment arriver au bord du précipice pour s’apercevoir que le canyon est là, juste devant nous, voir en dessous de nous. C’est immense, on n’en voit pas le bout. On se sent vraiment comme une petite fourmi !

On est un peu déçu car pour faire une petite rando il aurait mieux fallu arriver par le Nord. Et comme on n’a pas prévu de passer la nuit dans le coin (hors de prix !), on continue notre route direction Flagstaff et Sedona. Plusieurs amis nous l’ont vivement recommandé, il paraît que c’est sympa, magnifique et romantique à souhait. Banco, il ne fallait pas nous en dire plus. On nous a aussi dit que si on venait à 2, on repartait à 3. Apparemment, les statistiques le prouvent (oups, on a du plomber les stat, on est reparti à 2 à nous !).

On arrive de nuit, alors on ne se rend pas bien compte. On trouve notre hôtel : trop charmant ! Faut dire qu’on est loin d’être habitué au luxe avec nos motels à gogo premiers prix qu’on se paye. Il y a un jaccuzzi, alors on en profite !

Le lendemain, on découvre la richesse du paysage. C’est très différent du Grand Canyon. Au Grand Canyon, on a l’impression d’être au dessus du canyon et donc de dominer la vue. A Sedona, c’est tout l’inverse : la ville est dans le canyon. C’est mignon tout plein cette petite ville mais on décide d’aller crapahuter sur les chemins de terre et ce n’est pas ça qui manque. On tombe sur une église perchée sur un colline.

Fleurs à proximité de l’église, vous l’aurez compris…                                                                                            (Traduction : merci de ne pas nous cueillir, nous sourions à Dieu)

En papotant avec des Danois de passage, on apprend que Sedona est un lieu mondialement connu pour ses vortex d’énergie. Hum hum. On le regarde avec des yeux tous ronds en se demandant ce que ce Danois avait bien du fumer avant de venir ! Apparemment, de la bonne, de la très bonne herbe car il se met en position « énergie ? énergie viens à moi, viens à moi ». Ok. Pourquoi pas. Après tout, on ne connaît personne ici, alors on essaye et nous aussi on se met en position « j’ouvre mes chacras » !

Il paraît qu’on est censé avoir des petits frissons quand l’énergie nous transperce (toujours selon le danois bien sûr). Hum hum. Moi j’ai des frissons quand j’ai froid, que j’éternue, ou quand j’entends une craie crisser sur un tableau noir. Chacun son truc. Bref, ce jour là, nos chacras devaient être fermés car on n’a pas ressenti grand chose. C’est pourtant pas faute d’avoir tout essayé.

La couleur des pierres rouges et le vert de la végétation en font un décor flamboyant. C’est vraiment magnifique.

Attention…opération « ouverture-des chacras-énergie-transperce-moi » !

Aller, on continue nos balades (dans le Red Rock State Park de mémoire). Mais attention, doucement le matin et pas trop vite le soir…

7 réflexions sur “ La suite du road trip ! Grand Canyon et Sedona ”

  1. Hi !

    ça fait plaisir d’avoir de vos news ;-)

    J’etais a NY y’a pas une semaine, j’ai pensé a vous et Paf, je rentre et un article, coool !

    Pas trop dur la nouvelle routine ? (en france ou ailleurs ?)

    1. Merci Aurélia !
      Rooo la chance !
      La nouvelle routine est, hum, comment dire, bien différente de NYC ;)
      Nous sommes rentrés sur Paris depuis quelques mois déjà…

  2. j’aime beaucoup les fleurs qui sourient à Dieu ! on a presque envie d’y croire quand on regarde la petite en rose a droite !

    Le danois a trouvé son chakras lui ? LOL

    Bon sinon c’est trop beau comme d’habitude…c’est presque agaçant là, hein.

  3. Bonjour, je découvre votre blog aujourd’hui (par hasard) et je prends vraiment plaisir à vous lire, regarder vos photos et avoir l’impression de voyager un peu de mon appartement savoyard ! merci pour la qualité : photos, écriture et infos en tous genres toutes aussi nécessaires, intéressantes et entraînantes. c’est un vrai plaisir. Encore merci.
    Alex :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>