Jeudi 25 novembre, une journée bien remplie !

Impossible de rater la parade de Thanksgiving qui démarre à deux pas de chez nous (77th Street & Central Park West Avenue) et qui commence à 9h. Il paraît qu’il faut y aller une bonne heure avant pour avoir une bonne place. Comme on subit encore le jetlag (on se couche à 20h pour se lever à 5h30 – non, on vous le jure, on ne fait pas exprès, à 20h on commence à avoir dans papillons dans les yeux), on se dit que, pas de soucis, no problemo, on sera à l’heure et bien placé. Ouais. Et ba en fait, non. Mais finalement, ce n’était pas-trop-trop-grave car la bonne moitié de la parade se passe dans les airs : de gros ballons glonflables se baladent dans les airs au-dessus des têtes des gens.

Pendant qu’on attendait patiemment dans le froid, on se demandait ce que ça pouvait être comme parade. Car mis à part le fait que Thanksgiving représente les immigrants et leur action de grâce, pas besoin d’épiloguer 3h sur le sujet : des pèlerins, une dinde géante et puis on en parle plus. Et bien en fait, chaque année, le magasin Macy’s (the largest of the world !), prend en charge l’organisation de la parade et ça devient un vrai festival pour petits et grands. On a ainsi pu croiser Bob l’éponde, Snoopy, Shrek, le Père Noël…avec pour chaque gros ballon, son lot de « ohhhh » et de « ahhh ». Entre chaque machin géant, il y avait une fanfare, des majorettes (enfin on suppose car on a juste pu apercevoir le haut des trombones et des batons voler) ou des chars avec des stars dessus (on savait quand il y en avait une car la jeune fille et son cri strident à côté de nous manquait de s’évanouir à chaque fois qu’elle en reconnaissait une. (D’ailleurs je suis un peu frustrée, je ne saurais même pas reconnaître une star qui passerait à côté de moi dans la rue…)

[nggallery id=7]

On n’est pas resté jusqu’au bout car le froid a eu raison de nous (mais merci quand même à mes fausses pattes d’ours ;), au moins mes pieds étaient au chaud ! ça exite pas un manteau en peau d’ours pour le reste du corps ?)

Pour se réchauffer, rien de mieux qu’un cinéma. Ca tombe bien, Harry Potter 7 (1ère partie) est à l’affiche (oh comme par hasard !). Comme je le répète à Manu, oui, il n’y a pas de fin au film parce que, oui, c’est normal, la fin est dans la 2è partie du film ! Et pour ne pas citer Manu, oui c’est une arnaque car il va falloir payer 2 fois pour voir le film en entier…!
Mise à part ça, on n’a pas tout compris au film car le vocabulaire d’Harry Potter et les noms en anglais ne sont pas les même qu’en français, donc on a un peu ramé…

Ensuite direction les courses au Food Emporium et préparation du repas de Thanksgiving. Puis direction l’aéroport pour aller chercher Christophe, le frère de Manu. On était pressé de rentrer car un bon repas nous attendait. Enfin quand je dis « bon », je veux dire « presque bon et presque comme la tradition Thanksgivingoise ». Au menu : soupe de tomate (on n’a pas trouvé au potiron !), cuisses de dinde aux petits oignons (bah, une grosse dinde farcie à 3, on en aurait eu pour 15 jours et punaise, les marrons coûtent une vraie fortune !) accompagnée de pommes de terre trop cuites et d’haricots verts qui grinçaient sous la dent et en dessert, tarte aux noix de Pécan (à défaut de la Blueberry Pie que je préfère carrément mais rupture de stock chez Magnolia Bakery). Bref, je trouve qu’on s’en est quand même pas trop mal tiré pour un premier dîner Thanksgivingois et on a passé un très bon moment en famille.