Bon on est grave à la bourre dans les articles alors il va falloir qu’on booste tout ça. On vous écrit en direct de San Francisco donc on a 1 400 miles à vous raconter !

Après les ours (et leur bombe), les geysers, les 4×4 et la country, nous voilà en route pour Seattle, ou plutôt en avion. On y est pour 3 jours, pas très longtemps car notre objectif premier est de choper la route 101 qui commence juste en dessous de Seattle.

[wpgmappity id= »4″]

On commence bien notre séjour, je revois une copine de classe que j’avais pas vu depuis 4 ans ! Anne-Cécile et son chéri Julien (allez voir leur blog, il va vous donner encore plus envie de voyager !), vivant à Vancouver depuis quelques mois, nous rejoignent pour qu’on passe un p’tit moment ensemble. Finalement, on passe une bonne partie de l’après-midi ensemble (mais on a tellement de choses à se raconter !). C’était chouette de se revoir, comme ça à des milliers de kilomètres de Paris ! Petite constatation en arrivant : grand soleil, pas un nuage et pas l’ombre d’une goutte de pluie ! On est épaté, nous qui pensions que Seattle était une ville pluvieuse (en fait, c’est une ville nuageuse : 226 jours de nuages par an, contre 132 à NYC. Il pleut même plus à NYC ! Mais si je vous jure, c’est wiki qui me l’a dit !)

Le samedi, c’est journée Seattle à fond les ballons. On a commencé par le Seattle Center, un « quartier » où on retrouve le Space Needle, le musée de la musique… et une jolie fontaine qui se synchronise avec de la musique. On s’est posé pour un picnic et une sieste dans le Eliott Bay Park, la vue est imprenable sur la chaîne de montagne canadienne. On est redescendu le long de la baie pour aller au Public Market Center, un marché de producteurs : fleurs, poissons, patisseries, cuisine en tout genre, restaurants, un endroit très animé, le tout, dans des petites ruelles. Très touristique mais très sympa ! On a trouvé un mur entièrement recouvert de chewing gum ! Un peu crado mais original et coloré !

On s’est baladé dans le quartier des affaires, à la fois historique, touristique et commerçant (plein de magasins) puis on a bifurqué vers Chinatown (on aime bien visiter les quartiers chinois ! toujours l’impression de faire un voyage dans le voyage). Un truc de fou : le bus est gratuit dans cette ville, c’est pas incroyable ça ???)

Le dimanche, on avait prévu d’aller sur San Juan Islands pour aller voir les baleines. Il y a des ferries qui partent de Seattle et qui rejoigne l’île en 3h (oui, un peu long). On s’était dit qu’on allait louer des vélos et faire le tour de l’île mais on n’avait pas prévu que l’île soit si grande. On s’est dit qu’il fallait mieux louer un scooter mais en voyant les prix, on aurait dû vendre chacun un de nos reins. Donc on a opté pour le shuttle jusqu’au point de mire de l’île (Lime Kilm State Park) pour apercevoir les orcs. Manque de pot, les baleines étaient déjà passées par là quelques heures avant et on les a loupée. Ca ne nous a pas empêché de faire un super pique nique et de visiter l’île. Au final, on aura aperçu un aileron d’orc et un phoque ! Aléluya, on n’aura pas tout perdu !