Chose promise, chose due !  Petit focus sur le Rockefeller Center, spécialement décoré pour les fêtes de Noël.

Mardi soir avait lieu l’inauguration du sapin du Rockefeller Center. Pour l’occasion, la chaîne NBC (qui a ses locaux dans le Rockefeller building) organise un TV Show. Le spectacle a duré 2h : plein de stars étaient présentes (Mariah Carey, Sheryl Crow, Jessica Simpson, Susan Boyle, Boys II Men, Kylie Minogue…) et chantaient pour l’occasion des chants de Noël puis le sapin s’est illuminé de mille feux à la fin du show.

Nous, on a joué nos gros flemmards et on a un peu beaucoup loupé tout ça (enfin, Manu était surtout dégoûté d’avoir raté Sheryl Crow, juste pour le plaisir des yeux, mouais…). On a regardé tout ça bien au chaud, en zappant les moments rébarbatifs. Quand j’ai vu Mariah le cou à l’air, j’ai failli attraper une rhino-pharingite à sa place… En tout cas, on est bien content d’avoir évité tout ce monde (et le froid glacial qui allait avec !) et de ne pas avoir perdu 3 orteils et 2 doigts dans la bataille.

Du coup, hier soir, on est allé tranquilou admirer de plus près ce beau sapin (roi des forêts) qui fait autant parler de lui dans la tradition américaine. Bon cela dit, on était quand même loin d’être seuls hein.

Euh mais pourquoi une « American Christmas Tradition » ? (j’adore quand ils disent ça dans la file d’attente du Top of the Rock pour monter voir la vue au 70è étage !)

Pour la petite histoire, lors de la construction du Rockefeller Center en 1931, les gentils ouvriers installent un minuscule sapin (mais pourquoi ? ba parce que c’est Noël, hop hop, on suit !). Deux ans plus tard, ils remettent ça (pourquoi 2 ans ? ça l’histoire ne le dit pas…) et décident de faire une jolie cérémonie pour l’occasion. L’arbre mesure une quinzaine de mètres.
En 1936, ils décident de décorer 2 arbres. Puis ça passe à 3 en 1942. Puis de nouveau à 1 seul arbre l’année suivante (et heureusement, sinon la 5ème et la 6è avenue seraient envahies de sapins à l’heure qu’il est !).
En 1951, la cérémonie est diffusée pour la première fois à la télé dans tous les foyers américains. Et là, c’est le drame. Le sapin du Rockefeller Center contamine tout les petits américains et entre dans la tradition américaine.
En 1999, la folie des grandeurs commence : l’arbre mesure 30m, est centenaire et pèse 10 tonnes.
En 2007, le sapin décide de respecter l’environnement. Qu’à cela ne tienne, il héberge désormais uniquement des loupiottes à basse consommation (en même temps, quand on voit les lumières des bureaux de financial district allumées toute la nuit, les loupiottes écolos représentent…pas grand chose, mais bon)

Bon, où j’en étais, ah oui. Donc, hier soir, on est allé admirer l' »American Christmas Tradition » de plus près. L’arbre est juste énorme et, quand on est à son pied, il faut carrément basculer sa tête en arrière pour pouvoir admirer l’étoile tout en haut. L’arbre s’intille et toutes ses épines sont illuminées (30 000 loupiottes et 8 km de câbles électriques que-même !), par contre, il n’y a pas une seule boule et pas une seule guirlande sauf la magnifique étoile qui pèse pas moins de 250 kg pour 3m d’envergure. Je ne pas trouvé combien mesurait le sapin mais tout ce qu’on peut dire c’est qu’il fait 9 étages du building (ba quoi, j’avais pas de mètre sur moi, à la guerre comme à la guerre !).

Avec les décors et les lumières, c’est vraiment magnifique et complètement magique.