Nous avons essayé une nouvelle plage dimanche dernier : Orchard Beach située dans le Bronx. Mais il nous a fallu nous armer de patience…

La plage est censée se trouver à 50 min porte à porte de chez nous en prenant le métro 2 jusqu’à Pelham Parkway et, de là, le bus Bx12 jusqu’à Orchard Beach. Mais c’était sans compter les travaux sur la ligne de métro bien sûr ! C’est à ce moment très précis que notre sympathique sortie à la plage est devenue un véritable périple à travers New York City ! Finalement, on a du prendre deux métros, revenir sur nos pas pour en prendre un 3ème, choper un shuttle bus, reprendre le métro et finir par prendre un bus de ville. Zen. Tous ça pour faire 30 km. Re zen. Et au final, on a mis un peu plus de 2h en manquant de se faire tuer par des gens sortis tout droit d’un film d’horreur. Archi zen.

Mais, c’est pas grave avec la plage, on positive ! Nous voilà enfin arrivés et l’endroit a plutôt l’air sympa même si l’après midi est bien entamée !

C’était aussi la première fois qu’on mettait les pieds dans le Bronx ! On flippait un peu car le Guide du Routard déconseille aux touristes d’y aller. C’est, selon eux, un quartier mal réputé et plutôt mal fréquenté. Mais on connaît des gens qui y habitent et ils n’ont pas l’air si terrible que ça, et on s’est dit, qu’au pire des cas, ça nous changerait pas trop de la ville où nous habitons en France et qui a d’ailleurs fait parler d’elle il y a 2 ou 3 jours au journal de 20h…donc, laissons nos montres en or et sac à main Louis Vuitton à la maison and let’s go to Bronx !!!

Si je vous écris aujourd’hui, c’est qu’on s’en est sorti entier ! Certes, l’endroit est beaucoup moins class que Manhattan… grâce aux travaux du métro, on a eu le temps d’admirer le changement de décor. On s’est fait un peu regarder de travers mais rien de méchant, c’est juste que soit, il y avait marqué « touristes » sur notre front et que ça clignotait en gros derrière notre dos, soit on nous regardait parce qu’on était les seuls blancs bec dans la rue, dans le bus, dans le métro et sur la plage et les gens se demandaient ce qui pouvait bien nous amener ici…ou peut-être un peu de tout ça. On pense surtout que peu de gens s’aventurent jusque là-bas d’où leur étonnement en nous voyant. Ah ah et comme notre détermination à trouver une plage pas trop loin et gratos est sans faille, rien ne nous arrête ! Pas même le Bronx et pas même 2h de transport ! Quoique…

Il nous est arrivé un truc.

Alors qu’on était en direction de notre xème métro, en descendant les marches pour arriver sur le quai, on a bien failli se croire dans un film d’horreur tous les deux. On arrive au milieu des marches et là on voit un homme, une femme et une petite fille distribué des prospectus (lol jusque là tout va bien) habillés comme Charles et Caroline Ingalls (oui ça se gâte). Ne vous méprenez pas, JA-DORE la petite maison dans la prairie, j’ai vu tous les épisodes sur M6 et j’ai lu tous les livres. Mais je vous laisse imaginer Laura et Charles DANS LE METRO NEW YORKAIS !!!! Comme dans un film d’horreur. Un endroit sombre avec des rats partout, pas d’échappatoire, et des gens sortis d’une autre époque qui vous disent de rejoindre la maison de Dieu sinon vous brûlerez en enfer… On a sursauté tous les 2 et on s’est regardé en se rapprochant l’un de l’autre. On s’attendait presque à ce que leurs yeux se révulsent et que du sang s’échappe de leur bouche. Bref, on se ressaisit, on accepte gentiment leur prospectus (de peur qu’ils nous mangent tout cru) et on avance tant bien que mal en jetant quand même 2 ou 3 coups d’oeil par dessus notre épaule (juste au cas où quoi) et là, re-grand sursaut ! Une armée se dressait devant nous, tous habillés pareil (imaginez tous les acteurs de la petite maison dans la prairie) réunis pour… chanter (ou boire le sang des voyageurs ?). Ils chantaient des chants religieux (ce qui fait encore plus flipper je trouve). Vite Manu, cours et ne te retourne pas ! Cours Karine ! Mais ils nous on suivi (faut croire qu’ils en avaient après notre chair) et nous ont encerclés dans le métro !!! Bizarrement, ils nous ont laissé la vie sauve (on devait pas être à leur goût) alors j’en ai profité pour prendre une petite photo…

Avec tout ça, on était en retard le soir pour le concert gratos de The XX dans Central Park… Et oui, parce qu’il y a des concerts gratuits dans Central Park pendant tout l’été !

Et quand on a vu la file d’attente on a fait demi-tour (mais on a quand même pu écouter quelques morceaux au loin). On était tellement content d’être en vie qu’on a fait nos petits fous avec l’appareil photos !