S’il y a bien une chose à avoir sur soi quand on sort le soir à New York, c’est bien sa carte d’identité.
Parce que pas de carte, pas de soirée. Impossible de faire un pas sans si vous voulez aller en soirée, boire un verre ou juste aller danser. Car dès que vous allez rentrer quelque part, un super videur bien costaud vous demandera « ID Please », avant de rentrer  dans le bar et un super barman bien costaud vous la redemandera quand vous commanderez votre boisson. Ben oui, car il vaut mieux deux fois qu’une ! Tout ça pour vérifier si vous avez l’âge requis pour vous amuser ou boire un verre, soit 21 ans, la majorité aux Etats-Unis.

Le truc, c’est qu’ils sont hypers réglos (ou c’est du moins ce qu’on a pu constater) ! On vous demandera votre carte même si vous paraissez plus que 21 ans. Pour le coup, il faut bien l’avouer mesdames, c’est plutôt flateur qu’on nous le demande ! Ca doit pas être facile de faire la fête à New York lorsque l’on n’est pas majeur ! C’est loin d’être comme en France où avec une bonne dose de maquillage et une robe sexy, on vous laisse rentrer sans trop vous demander quel âge vous pouvez bien avoir ! Que les mineurs se rassurent, il reste la solution des  » Teen Night Club », les boîtes pour les ados ou alors les fausses cartes d’identité…moi je dis ça, je dis rien…

Là où ça commence à être drôle, c’est que vous pouvez porter arme mais vous ne pouvez pas boire une bière sur un banc. Interdiction formelle de boire de l’alcool dans la rue ! (Ceux qui le font, on les remarque de loin, ils mettent leur boisson dans un petit sachet marron). Voilà toute la complexité des américains ! Cela dit, vous pouvez toujours essayer, mais il vous en coûtera une amende bien salée…

Dans les supérettes, vous n’y trouverez que de la bière. Pour le vin et les alcools forts, il faut aller dans les boutiques spécialisées. Et la encore, devinez quoi ? On vous demande votre ID à la caisse bien sûr !

Et oui, vous l’aurez compris, ici, on ne badine pas avec l’alcool !