Nos derniers jours de new-yorkais ont été bien agités. La préparation du voyage, une soirée de départ, une escapade à Fire Island, un ménage de fond en comble, la préparation des bagages… tout ça nous a bien occupé la semaine dernière ! Et finalement, dimanche est arrivé bien vite, un peu malgré nous.

Soirée de départ

Et après une journée ménage-rangement-packaging des bagages, on a rendu les clés de l’appart. Snif. Après une minute émotion, on a quand même regarder 40 000 fois partout si on avait rien oublier. Et juste avant que la porte ne se referme pour de bon (car on a laissé les clés à l’intérieur), Karine crie : « Nooooon ! t’as pris l’argent qui est dans le premier tiroir de la commode ? » « Euh non. » On a évité une catastrophe mondiale. Nos dollars canadiens et notre cash américain étaient dans ce tiroir. Oufff c’était moins une ! Un peu plus et on quittait l’appartement avec tout l’argent à l’intérieur. 😮

On récupère l’argent, on prend une petite photo souvenir et on file car notre bus était dans 45 minutes à Port Authority.

Karine & Manu avec les sacs à dos prêt à partir
Karine & Moi avant le départ. On a déjà des bonnes couleurs…résultat de Fire Island ! Pas mal nos sacs à dos, hein ?  

Premier trajet, NYC vers Buffalo et de Buffalo à Niagara Falls. On a opté pour les bus Greyhound. Pourquoi me diriez vous ? Dans le bus, toilettes, WiFi et prise électrique de quoi rassurez les geeks que nous sommes. Karine en profite pour envoyer un email à toute la famille et moi j’en profite pour matter un max de films avec l’iPhone.

[wpgmappity id= »5″]

Après un arrêt dans une station service, on arrive à Buffalo où une patrouille mobile de la Police fédérale a revu l’intégralité des papiers des gens du bus et ont sorti 2 bagages du bus. Manque de pot, l’un d’eux était celui de Karine. Les flics l’ont fait sortir pour lui poser quelques questions concernant le contenu de son sac. « Drugs? Medecines? Nothing to declare? » On se serait cru dans le dernier film de Dany Boon et Benoît Poelvoorde « Rien à déclarer ». Dieu merci tout s’est bien passé et nous avons pu continuer notre trajet en direction de Niagara Falls. On a passer la douane Canadienne, fingers in the nose, l’immigration canadienne est vachement plus sympa que l’américaine !

Frontière au Canada
Frontière et douane pour rentrer au Canada depuis les USA

On arrive enfin à Niagara (côté Canadien) à 5h du mat’ et bizarrement nous sommes les seuls à descendre du car.  Matinaux les Français ! On prend un taxi qui nous amène directement devant les magnifiques chutes.

L’avantage d’arriver si tôt (mais surtout parce qu’on avait pas trop le choix sur l’horaire) c’est de voir le lever du soleil avec les chutes d’eau impressionnantes en toile de fond…

Chutes du Niagara avec levé du soleil
Chutes du Niagara avec levé du soleil (à gauche, le voile de la mariée, à droite, les chutes américaines)

… par contre l’inconvénient c’est que l’on est totalement épuisé, affamé et malheureusement à cette heure là rien n’est ouvert. On dort et se change sur des bancs (ça caille, on a quitter les 30°C de NYC !) en attendant 9h afin de voir les chutes par derrière (le premier qui rigole…). Ce qui donne en anglais et marketingeument parlant « The journey behind the falls« 

Vu de la chute depuis l'intérieur
Ca ne parle pas beaucoup mais c’est le bruit de l’eau qui est impressionnant : un peu comme le tonnerre. 154 millions de litres à la minute, ça fait du bruit ! 
Vu de côté de la chute du Niagara
La vue de côté de la chute du Niagara
Karine & Manu devant la chute du Niagara
K&M devant la chute ! Un must to-do ! (nos combinaisons de postier du Finistère nous va à merveille !)
Chutes - Côté Canadien
Chutes – Côté Canadien
Les chutes. A gauche, le côté américain, à droite, canadien.

Et nous voilà reparti dans le bus direction Toronto à 11:15 du matin ! Les Niagara Falls, ce fut bref… mais intense !