Il y a 1 an tout pile, on débarquait à NYC chargés comme des mulets avec nos deux grosses valoches de 23 kg et le coeur gros comme un artichaut. On est sorti à la station PennStation, la tête en l’air et la bouche en « o » en se demandant comment tout ça allait se passer, si on faisait le bon choix et aussi à quelle sauce Manu allait être mangé (on est arrivé le samedi et il embauchait dès le lundi) et surtout si on allait pouvoir survivre à tout ça !

Et bien, 1 an après (6 mois + 2 mois pour moi, je triche un peu), ça va ! On est toujours en vie ! Personne n’a été mangé, et on est carrément content d’avoir sauté le pas ! Sauf qu’en un an, on se rend compte aussi qu’on s’en est plutôt bien sorti et que c’est pas le cas de tout le monde, faute d’organisation, de  job, de moyens. On en a vu plusieurs faire demi-tour avant même d’avoir eu le temps de dire ouf.

On se souvient de l’appartement qu’on a trouvé en 2 jours (c’était le premier qu’on avait visité !), du climat glacé qui nous a accueilli, de la pluie torrentielle qui nous a trempée jusqu’aux os, du premier fastfood qu’on a mangé (un fastfood juif !), de la vue du 37ème étage de l’hôtel qu’on a réussi à trouver sans avoir à vendre un rein… c’était il y a un an déjà. Le temps passe vite !

Flatiron Building, Fifth Avenue

1 an, c’est aussi l’occasion de faire un petit bilan et de vous montrer ce qu’on aime, ce qu’on déteste ici et ce qui nous manque le plus ou pas du tout.

ON ADORE

– les magasins ouverts à toute heure du jour ou de la nuit
– la gentillesse des Newyorkais en général (sauf les caissières, excécrables) et l’honnêteté des gens
– le sentiment de sécurité (même à n’importe quelle heure de la nuit)
– les parcs un peu partout dans la ville et on adore par dessus tout Central Park. On adore aller se promener après le travail dans le parc ou sur les bords de l’Hudson River
– le Chipotle (fast food mexicain)
– les caissières qui remplissent vos sacs de courses à la caisse
– le fait d’être toujours des touristes. On connaît mieux NY que Paris, c’est pour dire !!!
– l’embarras du choix pour faire du shopping (mais le porte monnaie en prend un coup dans l’aile à chaque fois…)
– les boissons chimiques de toutes les couleurs pour Manu
– les petites choses auxquelles on est devenu accro : beurre de cacahuète, creamcheese, cheesecake, les cookies de Levain Bakery, les transports en commun toute la nuit, le fait d’avoir tout à portée de main sans avoir à faire 10km,
– thaï, mexicain, pizza, coréen, jap’, chinois ? On se fait livrer à manger n’importe quand et à n’importe quelle heure !
– la facilité pour se repérer (plan en quadrillage)
– les amis et la famille qui viennent nous rendre visite
– écrire un article sur le blog et vous raconter comment c’est ici

ON DETESTE

– leur manque de conscience écolo (toutes ces lumières allumées en permanence, sacs plastiques utilisés inutilement et à outrance, la clim ou le chauffage à gogo alors que les portes ou les fenêtres sont ouvertes…)
– leur patriotisme
– les poureboires à laisser et les prix toujours affichés hors taxe
– leur obsession pour les chiens
– le brouhaha environnant et permanent (le silence n’est jamais complet)
– le coût d’internet (ici, ils n’ont pas tout compris)

CA NE NOUS MANQUE PAS DU TOUT

– la grisaille parisienne (le temps ici est lumineux, ensoleillé même en hiver, et de la chaleur en ete CA CHANGE ET C’EST TROP BIEN !!!)
– la tete de 3m de long de ces fichus parisiens qui ne sourient jamais
– l’esprit fermé et étroit des français
– les racailles avec leur jogging dans les chaussettes
– les grèves (en particulier de la SNCF)

CA NOUS MANQUE

– la bouffe !!! ( les vrais yahourts crémeux et ceux au chocolat par dessus tout (humm une bonne Danette !), les petits plats de nos mamans, le fromage, les pâtisseries, le sirop (introuvable ici), la baguette tradition, la charcuterie, les lardons, la pâte feuilletée… rooo et une bonne crêperie et une bonne raclette ! hummm !
– la machine à laver dans l’appart (et pas au coin de la rue)
– notre nid douillet
– notre voiture (paix à son âme) et le simple fait de conduire ou d’aller faire un tour avec si l’envie nous prend
– le badminton (pour Manu)
– les petites ruelles, les impasses, les chemins, les rues pietonnes
– les champs et voir l’horizon
ET SURTOUT LA FAMILLE ET LES AMIS !!!!